PARAVENTS CHINOIS

PARAVENTS CHINOIS
Christian DUPRé
Un homme, sa femme et sa maîtresse. Le triangle amoureux se met en place dans une pièce où se déploie, par l’invention scénique, la complexité des rapports humains.


Prix de l’Académie royale de Belgique

3 personnages : Bruno (45 ans), Blanche (35 ans), Esther (25 ans) Bruno aime Esther. Esther aime Bruno. Mais Bruno n’aime plus Blanche, sa femme, qui elle l’aime encore. La pièce se construit autour des liens qui naissent entre Blanche et Esther, liens complexes, qui se nourrissent de désir et de jalousie. Les paravents délimitent des espaces de rencontre ou de séparation entre les êtres, au propre comme au figuré, c’est-à-dire sur la scène et dans l’imaginaire des personnages.

Extrait : Blanche : Tu vas me rendre folle ! Comme la Blanche de Tennessee Williams que nous aimions tant. Te rappelles-tu que tu écrivais « désir » sur tous les trams que nous prenions ? Et les amendes, tu les payais volontiers . Parce que tu m’aimais et parce que les trams semblaient plus jolis comme ça. J’aimerais tant que tu m’emmènes encore dans un tramway nommé désir, Bruno ! J’aimerais tant ça ! Avec Esther, ce ne sera pas la même chose. Je crois qu’elle préférera les métros. Elle est ce qui est caché. Elle préférera les métros, c’est sûr ! Un métro nommé désir, ça ne donne rien. Les désirs sont réservés aux tramways, seulement aux tramways ! »

Dédicace de l’auteur : « Comment rendre hommage à ses amours, à ses passions ? C’est en essayant de répondre à cette question que j’ai écrit cette pièce. L’Orient, tout d’abord. Le Yin et le Yang. Puis un jeu de cartes divinatoires : le Yi-King. Ces cartes ne définissent pas, elles suggèrent. Elles représentent l’idée même de la façon dont je veux aborder la dramaturgie. Je ne saisis pas bien la pensée orientale mais elle me réjouit et m’aide à traverser la vie. Ces cartes, je les ai posées dans les mains de mon personnage de théâtre préféré : Blanche Dubois. La Blanche de Tennessee, la Blanche du tramway. Ma Blanche n’est pas celle de Tennessee mais j’aurais aimé qu’elles soient sœurs jumelles. Ma Blanche est triste. Elle doit changer d’année, cette nuit du 31 décembre, alors que son mari la trompe. Lui qui écrivait « désir » sur tous les tramways lorsqu’il était amoureux, part, l’humilie et la quitte sèchement ce soir-là. Elle est seule, son verre de champagne à la main, un bébé dans le ventre. Elle pense mourir avec son enfant. C’est alors que je lui ai donné des étoiles pour l’aider : Castor et Pollux. Puis j’ai posé un jeu de cartes dans sa main froide. Paravents chinois ou quand la douleur occidentale rencontre le cadeau et l’espoir d’Orient. »

Biographie de l’auteur : Né à Bruxelles en 1965, il obtient un diplôme d’art dramatique à l’Académie d’Etterbeek (classe de Bernard Marbaix), suit des stages de formation d’acteur en Avignon en 1988 et 1989. Passionné de cinéma, il fonde en 1989 l’Asbl CINOPSIS (promotion, production et réalisation de films) qu’il dirige jusqu’en 1993. Il crée également la revue « Aaaarrggh » dans le cadre du festival du Film Fantastique de Bruxelles et en devient le rédacteur en chef Au théâtre, il a joué dans Cet animal étrange de Tchekhov, mise en scène de Bernard Marbaix, Feu la Mère de Madame de Feydeau et Les Amours de Jacques le Fataliste, toutes deux au Théâtre du Créneau, dans des mises en scène de Quentin Milo. Pour le Théâtre de l’Escalier, il adapte Platonov de Tchekhov et assure l’assistanat de la mise en scène confiée à Olivier Massart.

Du même auteur aux Editions du Cosmogone : 1997 : Corne de lune 1998 : Les Sœurs Julia Le Vol des hirondelles russes 2000 : Avant-Première (recueil quatre pièces) : Les Couleurs de la neige, Apone Prime, Le Jardin des papillons, Il était une fois dans un théâtre. Autres pièces : 1997 : Le Baiser d’Eden, 2-1=3 1998 : Aujourd’hui, dans quelques heures, la mort va m’emporter Poissons noyés

Quelques sites à consulter : www.aml.cfwb.be : Antenne théâtrale de la communauté française belge.


- EAN : 9782909781709
- Disponible : oui
- Composition : 110 pages , 115 x 205 mm, broché,145 g,
- Paru en septembre 1998
10.65 €
Commander