Vous êtes ici : Accueil boutique / P A T R I M O I N E INITIATIQUE / Graal et chevalerie / LES ROI(s) ARTHUR -C.E.N.A.

LES ROI(s) ARTHUR -C.E.N.A.

LES ROI(s) ARTHUR -C.E.N.A.
ACTES DE LA 4e RENCONTRE ARTHURIENNE- LASSAY LES CHATEAUX 2014

1 vol. (110 p.) ; illustrations en noir et blanc ; 21 x 15 cm


INTERVENANTS : G.BERTIN/D.BORDEAUX/S.FERRIEU/L.GUILLAUD/A.LEFEBVRE/J-C. LOZAC'HMEUR/G. SUSONG

Arthur, conquérant universel, inventeur de la Table Ronde, roi justicier – mais aussi anti-héros geignard, guerrier pleutre, mari berné… : depuis mille ans, ce sont des Roi(s) Arthur qui se succèdent et bien souvent s’opposent.Et ce sont certaines des «versions» du personnage qui font l’objet des études du présent recueil, publiées à partir des communications présentées lors de la

QUATRIÈMERENCONTRE ARTHURIENNE NORMANDIE-MAINE, à Lassay les-Châteaux, Mayenne (septembre 2014).Le tout premier roman arthurien, Kulhwch et Olwen, est décrypté, y compris dans sa dimension initiatique, par un éminent spécialiste des études celtiques, Jean-Claude Lozac’hmeur. Sylvain Ferrieu caractérise Arthur en tant que «roi de justice», chez Chrétien de Troyes et dans le cycle en prose. Gilles Susong reprend l’examen de la «littérature arthurienne latine» et de son contexte, l’empire Plantagenêt.Pour les temps modernes, Daniel Bordeaux confronte la fantasy contemporaine aux structures traditionnelles de la souveraineté indo-européenne. Lauric Guillaud entreprend le traitement approfondi d’une thématique centrale de la légende arthurienne : le Retour du Roi, notamment à partir de la relecture d’un grand maître de la fantasy, H. Ridder Haggard. Enfin, Alain Lefebvre invite à redécouvrir une grande œuvre lyrique, le Roi Arthus d’Ernest Chausson (1895), «réponse française» à la suprématie wagnérienne (Tristan, Parsifal), impressionnant «Crépuscule de la Table Ronde» annoncé par Merlin, prophète à la parole « sombre comme le rire de la mer » (Roi Arthus, II, 2).

12.50 €
Commander