search

ARDEURS DE L'IDEALISME- F.DANZE et G. DREIDEMIE

25,40 €

234 pages, format 17 cm x 24 cm, sur papier édition, IBSN 978-2-8103-0338-0

Penser l'idéalisme, confronté au réel, sous le prisme de la philosophie.

L’idéalisme allemand ne constitue pas, à lui seul, le tout de la philosophie occidentale du XIXe siècle, un séminaire se devait d’envisager des alternatives critiques à la pensée d’une raison absolue et systématique.

Sous la Direction de François DANZE & Guillaume. DREIDEMIE

Avec la participation de : David ALESSANDRO, Quentin BIASIOLO, Jean-Michel BUEE, Xavier DE COURVILLE, Anastasia KLUG, Arnaud LALANNE, Clément LAYET, Yoann LOIR, Claire PAGES, Lucas PETUAUD, Mehrdad SADEGHI, Codrin STEGARU, Jean-Baptiste VUILLEROD.

Quantité

Sous la Direction de François DANZE & Guillaume. DREIDEMIE

Avec la participation de : David ALESSANDRO, Quentin BIASIOLO, Jean-Michel BUEE, Xavier DE COURVILLE, Anastasia KLUG, Arnaud LALANNE, Clément LAYET, Yoann LOIR, Claire PAGES, Lucas PETUAUD, Mehrdad SADEGHI, Codrin STEGARU, Jean-Baptiste VUILLEROD

L’idéalisme allemand ne constitue pas, à lui seul, le tout de la philosophie occidentale du XIXe siècle, un séminaire se devait d’envisager des alternatives critiques à la pensée d’une raison absolue et systématique. C’est le cas chez Nietzsche, dont sont proposées ici plusieurs présentations quelque peu divergentes ; c’est aussi le cas chez Heidegger, à propos duquel une contribution montre que l’affirmation bien connue « Seul un Dieu peut encore nous sauver » peut se lire comme une réponse à la question posée par Nietzsche « Wer kann uns noch retten ? », réponse qui, à travers la thématisation du Geviert, et du rapport entre mortels et immortels qui s’y joue, mène, au-delà de Hölderlin, à une pensée du dernier Dieu, étrangère à tout christianisme, qui participe, comme chez Jung, du fantasme d’un « réenchantement du monde ».

SOMMAIRE : 

LOGIQUES DE L’ABSOLU

LE SENS DE L’ABSOLUITÉ HÉGÉLIENNE - Jean Michel Buee

SUR L’ASSIMIL